Mardi 8 septembre 2020, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik remettait le rapport de la commission d’experts pour les « 1 000 premiers jours » au secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé.
Les différents experts (neuropsychiatres, gynécologues-obstétriciens, pédopsychiatres, psychologues, sages-femmes, professeurs des universités) mobilisés pour cette commission, insistent sur l’importance des 1 000 premiers jours, période où tout commence pour l’enfant, premiers apprentissages, développement cognitif et affectif, sociabilité, etc…
Par ce rapport, la Commission des 1000 premiers jours souhaite que la France (tout comme le Canada, le Danemark ou l’Angleterre) développe une  politique de santé publique au regard de cette période clé.
Parmi les recommandations :   
  • La création d’un parcours des 1 000 jours, qui comprendrait un accompagnement personnalisé dès le 4e mois et jusqu’au domicile, renforcé en cas de fragilités (handicaps, troubles psychiques ou fragilités sociales) ;
  • La généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28 % des grossesses ;
  • L’augmentation des moyens des maternités et des PMI pour mieux accompagner les parents ;
  • L’allongement du congé paternité, première étape d’une réforme du congé parental ;
  • La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans.

Retrouvez le rapport complet ci-contre: